Jean-François Garlon

Basé à Theizé, Jean-François Garlon respire cette force tranquille qui lui a permis de hisser ses vins du Beaujolais au sommet de l’appellation. Enchainant des voies cotées 6A ou 6B, cet alpiniste chevronné a ouvert des voies dans les Alpes, a gravit plusieurs fois le Mont-Blanc, et considère la varappe comme « l’expression d’une danse ». Mais son magnétisme est également à l’œuvre dans les vins qu’il produit : minéralité, fraicheur, et surtout équilibre, cela va de soi…

Cuvée
2011 Beaujolais blanc 2011 : nez floral et bouche rappelant l’abricot sec. Bel équilibre entre maturité et fraicheur.
2011 Beaujolais rosé 2011 : nez d’agrumes rappelant la peau blanche du pamplemousse. Notes de pêche de vigne.
2011 Beaujolais 2011 – Coteau du Layet : 10 jours de macération pour une belle matière en bouche (fruits rouges) et une minéralité suave.
2011 Beaujolais rouge 2011 – Vieilles Vignes : 20 jours de macération à 20°c pour des notes de cerise, framboise et de mûre, myrtille. Les vignes ont été écimées et non effeuillées, afin d’atteindre une superbe maturité phénolique. Belle réussite.
2011 Château de Rapetour 2011 : coup de cœur pour cette magnifique cuvée tout en équilibre, entre vivacité et fruits rouges à noyau, signe d’un parfaite maturité de la vendange.
2011 Clos de la Platière 2011 : voilà une expression typique du Beaujolais, où l’on retrouve un joli fruit (rouge) et de la minéralité. Un Beaujolais d’école, servi par un excellent millésime.

Insolite

Afin de faire (re-)découvrir le Beaujolais sous ses plus beaux atours, Jean-François Garlon s’implique dans deux associations de mise en valeur du terroir que sont Cadoles et Sens et Escapades en Beaujolais, entre organisation de balades gourmandes et visites chez les vignerons des Pierres Dorées. Rendez-vous à ne pas manquer!