Domaine du Marquison

A contre-courant d’une tendance aux primeurs où la date des vendanges est un calcul à rebours par rapport au 3ème jeudi de novembre, Christian Vivier-Merle sait se montrer patient dans son fief de Theizé, dont il est maire : « Tant que les pépins de raisin ne craquent pas sous la dent comme des grains de café, il faut attendre ». Des gamays qui « pinotent », des épices plein les papilles, on se sentirait presque dans le Piémont, où le nebbiolo règne en maitre incontesté. D’ailleurs, qui a dit qu’il n’y avait pas de truffe dans le Beaujolais ?

Commander

CuvéePrix
2011 Beaujolais rouge tradition 2011 : très belle maturité des raisins donnant un vin riche. Ce n’est pas la minéralité qui est recherchée ici, mais des notes de fruit un peu cuit (cerise noire mûre). 6,30 €
2011 Beaujolais rouge Clos de Rapetour 2011 : des notes intenses d’épices pour cette cuvée éraflée en totalité, et donc peu de tanin pour une grande richesse aromatique et un fruit compoté. Atypique et très réussi, ce vin marque un incroyable millésime, sans verser pour autant dans la lourdeur avec une belle tension en bouche. 7,20 €
2011 Beaujolais blanc 2011 : une acidité basse pour une bouche explosant sur la réglisse ! Ramassée très mûre, la vendange donne un vin totalement iconoclaste. A découvrir. 7,20 €
2011 Beaujolais rosé 2011 : avec une belle couleur œil de perdrix, cette cuvée vineuse évoque encore une fois le fruit bien mûr (fraise, framboise). Ne pas servir trop frappé si l’on veut en profiter ! 6 €

Insolite

Si l’antienne « boire avec modération » vous agace, vous pourrez toujours vous rabattre sur les jus survitaminés issus des arbres fruitiers dont Christian Vivier-Merle travaille à l’introduction en Beaujolais. Affaire à suivre…